Résultats semestriels 2016

14/09/2016

Résultats semestriels en retrait par rapport à 2015 du fait du ralentissement sectoriel et des charges de restructuration
 
Plan de restructuration réalisé :
10 M€ de réductions de coûts en base annuelle attendus dès 2017

 
Prise de commandes solide depuis le 1er janvier : 236 M€ à date
(auxquels s’ajoutent 75 M€ signés et non encore mis en vigueur)

 
Le Conseil d’Administration d’Heurtey Petrochem réuni le 14 septembre 2016  a arrêté les comptes semestriels du Groupe qui ont fait l’objet d’une revue limitée de la part des Commissaires aux Comptes.

M€ 
(normes IFRS)
S1 2016 S1 2015 Variation
Chiffre d’affaires 177,4 212,5 -17%
Coût des ventes (157,0) (182,4) -14%
Marge brute
% du chiffre d’affaires
20,4
11,5%
30,1
14,1%
-32%
Frais administratifs et commerciaux (18,9) (21,2) -11%
EBITDA* 3,6 12,7 -72%
Résultat opérationnel courant
% du chiffre d’affaires
1,5
0,9%
8,9
4,2%
-83%
Autres produits et charges opérationnels (5,3) 0,2  
Résultat opérationnel (3,7) 9,1  
Résultat financier (2,6)  (0,1)  
Résultat avant impôt (6,3) 9,0  
Impôt 1,0 (4,1)  
Résultat net consolidé (5,3) 4,9  
Résultat net part du groupe (5,3) 4,9  

 
* EBITDA : Résultat opérationnel courant avant dotations nettes aux amortissements et provisions.
  
« Au premier semestre, les performances de notre branche fours ont été conformes à nos objectifs mais celles de notre branche gaz ont été impactées par un niveau important de sous activité. Malgré un marché qui reste difficile, le Groupe a réalisé, sur les 9 premiers mois, une solide performance commerciale avec un montant de 236 M€ de prises de commandes fermes auxquelles s’ajoutent 75 M€ signés mais non encore mis en vigueur. Ce niveau de signatures nous assure une bonne visibilité pour 2017. Par ailleurs, nous avons réalisé le plan de restructuration annoncé, ce qui nous permettra de réduire significativement nos coûts fixes. Heurtey Petrochem est aujourd’hui adapté à l’environnement actuel de prix bas des hydrocarbures.» commente Dominique Henri, Président Directeur Général d’Heurtey Petrochem.
 
Chiffre d’affaires du premier semestre 2016 : 177 M€

Le chiffre d’affaires d’Heurtey Petrochem au premier semestre 2016 s’élève à 177 M€, en baisse de 17% par rapport au premier semestre 2015 (-15% à taux de change constant). La branche fours a contribué à hauteur de 76%, dont 51% pour le raffinage, 18% pour la pétrochimie et 7% pour l’hydrogène, et la branche gaz à hauteur de 24%.
 
L’activité a été réalisée à 37% dans les Amériques, 28% en Asie/Océanie, 22% au Moyen-Orient/Afrique et 13% en Europe/Russie.
 
 Une rentabilité opérationnelle courante contrastée entre les deux branches


M€
Fours   Gaz
  S1 2016 S1 2015   S1 2016 S1 2015
Chiffre d’affaires 134,5 157,5   42,9 55,0
Marge brute
% du chiffre d’affaires
17,7
13,2%
21,2
13,5%
  2,7
6,3%
8,8
16,1%
Résultat opérationnel courant
% du chiffre d’affaires
4,2
3,1%
6,3
4,0%
  (2,6)
(6,1%)
2,6
4,6%

 
La marge brute du Groupe, qui s’établit à 20,4 M€, représente 11,5% du chiffre d’affaires avec des performances contrastées entre les deux branches. Dans la branche fours, le taux de marge brute est en ligne avec les exercices précédents (13,2% à comparer à 13,5% au premier semestre 2015). Dans la branche gaz en revanche, il est en fort retrait en raison du niveau de sous-charge enregistré au cours du semestre et de difficultés sur certains contrats en phase d’achèvement.
 
Le résultat opérationnel courant du Groupe s’élève à +1,5 M€.  La branche fours a fait preuve de résistance avec un taux de marge opérationnelle courante de 3,1 % alors que la branche gaz a enregistré une perte opérationnelle courante de 2,6 M€.
 
Le plan de restructuration lancé au premier semestre  a généré une charge non récurrente de 5,2 M€, légèrement supérieure aux 4,7 M€ anticipés par le Groupe. L’ensemble de ce coût a porté sur le premier semestre et Heurtey Petrochem n’anticipe pas de charge additionnelle au second semestre. Après prise en compte de cette charge non récurrente, le résultat opérationnel du Groupe est négatif de 3,7 M€.
 
Le Groupe affiche un résultat financier négatif de 2,6 M€ dont 0,4 M€ de charges d’intérêts, 1,1 M€ de différences de change négatives et 1,1 M€ d’écarts de réévaluation non cash.
 
Après prise en compte d’un produit d’impôt de 1 M€, le résultat net consolidé s’établit à -5,3 M€.
 
Situation financière

Au 30 juin 2016, le Groupe affiche 14,7 M€ de dettes financières moyen et long terme, 45,3 M€ de trésorerie active, dont 13,9 M€ de trésorerie nette, et 87,3 M€ de capitaux propres.
 
La baisse de la trésorerie nette, de 34,0 M€ à 13,9 M€, provient notamment de l’augmentation non récurrente de 12,9 M€ du besoin en fonds de roulement. Cette augmentation est en effet liée à la conjoncture particulière du premier semestre caractérisée par peu de projets en phase de démarrage et de nombreux projets en phase de finalisation mais non encore livrés.
 
Heurtey Petrochem a conclu au premier semestre 2016 avec son pool de banques une nouvelle facilité de crédit de 39 M€, dont 9 M€ de refinancement de sa dette moyen terme et 30 M€ de crédit revolving. Le Groupe dispose d’une structure financière qui reste saine et en ligne avec ses perspectives d’activité.
  
Réalisation du plan de restructuration

Le plan de restructuration annoncé au premier semestre, qui s’est notamment traduit par  une réduction d’environ 15% des effectifs, a été réalisé. Il génèrera une réduction des coûts fixes en base annuelle de 10 M€ auxquels s’ajoutent 2,5 M€ correspondant à des mesures d’économies décidées en 2015.
Heurtey Petrochem prévoit ainsi de diminuer ses coûts fixes de 89,0 M€ en 2015 à 76,5 M€ en 2017.

Prise de commandes solide depuis le 1er janvier : 236 M€ à date
(+75 M€ signés et non encore mis en vigueur)

Heurtey Petrochem a enregistré 119 M€ de prises de commandes au premier semestre. Le carnet de commandes du Groupe au 30 juin 2016 s’élevait ainsi à 340 M€. Il comprenait 107 M€ de contrats au Venezuela pour lesquels le Groupe n’anticipe pas d’écoulement significatif à court terme. Ce carnet de commandes devrait ainsi s’écouler à hauteur de 110 M€ à 130 M€ sur le second semestre 2016, et pour 210 M€ à 230 M€ en 2017 et au-delà.
 
Par ailleurs, depuis le 30 juin, Heurtey Petrochem a signé pour 117 M€ de contrats fermes, dont notamment :
-       43 M€ pour un four de reformage à vapeur pour une usine d’engrais en Inde,
-       26 M€ pour une unité de traitement de soufre pour un champ de gaz au Koweït,
-       19 M€ pour des fours de pétrochimie en Corée, et
-       25 M€ pour les premières tranches d’un projet d’unité modulaire d’hydrotraitement en Amérique du Sud. Les autres tranches de ce projet devraient par ailleurs représenter environ 75 M€ qui seront intégrés au carnet de commandes du Groupe au fur et à mesure de leur mise en vigueur par le client.

Heurtey Petrochem a ainsi réalisé depuis le début de l’année une prise de commandes solide avec 236 M€ de contrats fermes auxquels s’ajoutent les 75 M€ correspondant aux phases non encore mises en vigueur du projet d’unité modulaire d’hydrotraitement.
 
Perspectives
 
Pour l’ensemble de l’exercice 2016, Heurtey Petrochem confirme son objectif de chiffre d’affaires compris entre 320 et 340 M€ et se fixe pour objectif un taux de marge opérationnel courant d’environ 1% (à comparer à un objectif de 1,5% indiqué en mars).
 
Pour 2017, le Groupe anticipe un environnement de marché encore difficile mais avec une structure de coûts allégée et un carnet de commandes reconstitué, le Groupe est bien armé pour y faire face.