Message du président

L’année 2015 a été marquée par un durcissement de la crise sectorielle qui  frappe le secteur du pétrole et du gaz. 

Dans ce contexte, le groupe Heurtey Petrochem a fait preuve d’une remarquable résistance avec  la publication de solides résultats en 2015. Notre chiffre d’affaires, qui s’est établi à 420 millions d’euros, a été en ligne avec l’objectif que nous nous étions fixé. Il a enregistré un repli limité à 4% par rapport à 2014 (9% à taux de change constant). Notre résultat opérationnel courant, de 16,3 millions d’euros, a également été en ligne avec notre objectif.

                 
 La situation a néanmoins été contrastée entre nos deux branches d’activité. En effet le taux de marge opérationnelle courante de la branche fours a significativement progressé (5% vs 4,4% en 2014). A l’inverse, celui de la branche gaz a été affecté  notamment par la suspension de contrats au Venezuela qui nous a conduits à procéder à des annulations de marges dégagées antérieurement et à la constitution de provisions, pour un total d’environ 3 millions d’euros.

Malgré la bonne tenue de nos résultats en 2015, le durcissement de la crise sectorielle se traduit par une forte diminution de nos marchés, particulièrement sensible  dans le secteur de l’amont où opère notre branche gaz. Notre carnet de commandes s’est ainsi contracté et nous anticipons une baisse de notre chiffre d’affaires en 2016.

Dans cet environnement dégradé, nous avons mis en place depuis 2014 un plan d’actions pour renforcer notre compétitivité  et optimiser notre positionnement commercial. Nous avons ainsi augmenté notre couverture géographique par le biais de partenariats commerciaux locaux et nous avons fermé des bureaux non stratégiques. En parallèle, nous avons mis en place des partenariats technologiques et « métier », pour être mieux positionnés sur les projets à forte valeur ajoutée. Nous avons également travaillé à améliorer notre compétitivité en diversifiant nos approvisionnements et en rationalisant la gestion des projets.

Face à l’ampleur de la crise, il est apparu nécessaire d’intensifier nos efforts de réduction des coûts en lançant en 2016 un plan de restructuration qui se traduira notamment par la suppression d’une centaine de postes dans le monde, diminuant ainsi nos coûts fixes d’environ 10 millions d’euros par an à partir de 2017.

Ce plan nous permettra de renforcer notre compétitivité et d’être ainsi mieux positionnés pour saisir les opportunités de marché. Avec une situation financière solide, une expérience reconnue, un large réseau international, une stratégie commerciale offensive et une structure de coûts allégée, nous sommes en ordre de marche pour surmonter la crise.
                                                                                                 

Dominique HENRI, Président Directeur Général